Annuaire boutique
Librairie Lis-Voir
PriceMinister
Amazon
Fnac

 
     




 

 

 

 




Je suis de retour ! Avec Rosita, Nieves Navarro interprète de nouveau un personnage entre le bien et le mal, comme l’était la Dolores d’Un pistolet pour Ringo, d’un côté elle est en bon terme avec Esteban Fuentes (Fernando Sancho), mais de l’autre, elle acceptera d’aider Ringo dans sa quête. Elizabeth (Mónica Sugranes), la fille de Ringo d’une dizaine d’année est plutôt dégourdie pour son âge, lors d’une séquence qui passerait mal si elle était tournée de nos jours, puisqu’on la voit aider son père handicapé par sa main pansée, à recharger son arme ! Parmi d’autres collaborations, Tessari et Gemma se retrouveront pour deux autres westerns : Mort ou vif… de préférence mort (1969), au ton humoristique le rapprochant d’Un pistolet pour Ringo et le très décevant Tex et le seigneur des abysses (1985) à l’esthétique proche du téléfilm.

IMAGE ET SON

L’image est de bonne tenue, malgré un léger grain. Le choix est proposé entre la version originale italienne (avec sous-titres amovibles en français) et la version française d’époque. Alors que les acteurs sont les mêmes que dans Un pistolet pour Ringo, toutes les voix françaises sont différentes, hormis Guy Piérauld qui double Manuel Muñiz dans les deux films ! Une fois encore, Giuliano Gemma est remarquablement doublé par Michel Le Royer, comme dans une bonne partie de ses meilleurs westerns : Le dollar troué (Giorgio Ferroni, 1965), Adios Gringo (Giorgio Stegani, 1965), Arizona Colt (Michele Lupo, 1966) et Ciel de plomb (Giulio Petroni, 1968). Notons que de nouveau, bizarrerie de la synchro italienne oblige, Giuliano Gemma ne se postsynchronisait pas dans la version originale italienne, et n’avait même pas la même voix que dans Un pistolet pour Ringo, Adalberto Maria Merli laissant cette-fois la place à Riccardo Cucciolla !






SUPPLÉMENTS DE L’ÉDITION DVD / BLU-RAY

Précision sur une autre édition du film existante : en juin 2005, Seven Sept avait sorti en DVD Un pistolet pour Ringo et Le retour de Ringo en version française uniquement. Chaque édition avait comme suppléments une courte présentation du film et un entretien avec Vera Gemma, fille de qui vous savez.

Présentation de Curd Ridel (durée : 13’07’’)
L’auteur de bandes dessinées Curd Ridel présente le film de Tessari en commettant une légère erreur ; selon lui Le retour de Ringo devait initialement s’appeler L’odyssée des longs couteaux, or ce devait être L’odyssée des longs fusils/

L’Odyssée de Ringo (durée : 24’46’’)
Un entretien avec l’opérateur Sergio D’Offizi et l’actrice Lorella Del Luca, interviewé séparément.

Diaporama (durée : 1’06’’)

Film-annonce en version anglaise (durée : 3’08’’)

Livret 64 pages : "Les grandes tragédies dans le western européen", sous la direction de Lionel Grenier
Le livret est divisé en plusieurs sections :
Introduction par Lionel Grenier
Mais qu’est-ce que je viens foutre au milieu de cette tragédie ? par Gilles Vannier
Théâtre grec dans la Sierra – Du tragique dans les spaghettis par Guillaume Flouret
L’étoffe dont sont faits les rêves par Vincent Jourdan
Index des films cités par Gilles Vannier



 


Titre original : Il ritorno di Ringo
Titre français : Le retour de Ringo
Réalisateur : Duccio Tessari
Acteurs : Lorella De Luca, Giuliano Gemma, Nieves Navarro, Fernando Sancho
Durée : 92’36’’
Suppléments : bande-annonce, diaporama, documentaire, entretien, livret
Zones : B (Blu-ray) / 2 (DVD)
Editeur : Artus Films
Année du film : 1965
Format image : 2.35:1, couleur
Langues : français, italien
Sous-titrage : français
Son : Dolby Digital Mono 2.0

Acheter ce livre ou DVD sur le site : Amazon
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Fnac
Acheter ce livre ou DVD sur le site : Rakuten