Nous venons d'apprendre le décès de notre amie la comédienne Anne Kerylen, qui était aussi présente - tout comme la regrettée Sylvie Feit - à notre salon des séries et du doublage en novembre 2019.

En cette triste occasion, revenons sur la carrière de cette comédienne. Après des études littéraires, Anne choisit de s'orienter vers la comédie. Au théâtre, elle joue sous la direction de Robert Dhéry, Darry Cowl, Robert Manuel, Michel Roux... A la télévision, on la voit notamment dans le feuilleton Les Gens de Mogador. Au cinéma, elle tourne pour Michel Gast, qui dirige aussi à l'époque une société de doublage, dans le film Céleste, au côté de grands noms du doublage et de la comédie tels que Perrette Pradier et Philippe Dumat.

A partir de 1977, elle devient très active à la synchro. Elle participe à de nombreuses séries à succès telles que Le Club des Cinq, Drôles de Dames (Shelley Hack), Frank chasseur de fauves, Falcon Crest, Dynastie, Côte Ouest au soap Les Feux de l'amour sur deux actrices différentes, ainsi qu'aux dessins animés Albator, Lady Oscar... Au ciné, elle prête sa voix à Lois Maxwell alias Moneypenny dans L'Espion qui m'aimait, à Lois Chiles dans Mort sur le Nil d'Agatha Christie et à Molly Cheek dans la trilogie des American Pie. Mais Anne est aussi directrice artistique puisqu'elle dirige le doublage, entre autres, des séries Une nounou d'enfer et de Scotland Yard, crimes sur la Tamise.

Nos sincères condoléances vont à sa famille et à ses amis.

(Information : Rémi Carémel, photo : Denis Gardette)

(c) La Gazette du doublage - 2021